Comment choisir un entraîneur ?
Comment choisir son entraîneur ?
Vous trouverez ici réponse à vos questions. Et si celle qui vous préoccupe n'y figure pas, merci de nous la poser par mail. La réponse que nous y apporterons profitera aux autres.

La liste actuelle des questions (cliquez pour y arriver directement) :
- Suis-je libre de choisir n'importe quel entraîneur ?

- Quels doivent être mes critères de choix ?
- Suis-je libre de retirer mes chevaux à mon entraîneur ?
- Combien sont payés les entraîneurs ?
- Quels sont les prix de pension pratiqués par les entraîneurs ?
- Quelles sont les responsabilités de l'entraîneur ?
- Comment contacter tel entraîneur ? Où trouver leur liste ?
- Mon entraîneur a-t-il des obligations de résultats ?
- Mon entraîneur a-t-il des obligations de communication ?


Suis-je libre de choisir n'importe quel entraîneur ?

Bien sûr, au même titre que vous choisissez votre assureur, votre banque, vos amis, etc.


Quels doivent être mes critères de choix pour choisir mon entraîneur ?

Chacun ses critères principaux. Voici quelques pistes pour vous aider à réfléchir à votre propre demande :
- Sa personnalité : la relation entraîneur propriétaire est un lien précieux pour traverser les expériences passionnantes et les fortunes diverses qu’apporte le propriétariat.
- Sa situation géographique : selon l’endroit où vous habitez si vous voulez venir voir l’entraînement de votre cheval et selon les hippodromes où vous espérez le voir courir.
- Les disciplines qu’il pratique : le Plat ou l’Obstacle ou le Plat et l’Obstacle.
- Son type de structure : selon que vous souhaitez vous intégrer à une écurie importante disposant de nombreux propriétaires différents ou que préfériez une entreprise plus familiale.
- Les tarifs proposés : les coûts varient selon les structures et le type d’organisation, selon l’ancienneté de l’entreprise et sa situation.
- Les disciplines qu’il pratique : le Plat ou l’Obstacle ou encore le Plat et l’Obstacle.


Suis-je libre de retirer mes chevaux à mon entraîneur (pour les mettre chez un autre) comme je le veux ?

Oui. Bien sûr, vos comptes devront être en règle. Si vous avez plusieurs chevaux, il est d’usage de donner un préavis à l’entraîneur. Une durée est fixée pendant laquelle le nouvel entraîneur devra partager le pourcentage sur les gains éventuels du cheval avec l’ancien entraîneur du cheval. Mais avant de retirer un cheval, il faut toujours analyser les raisons de votre envie de partir. De mauvais résultats ne sont pas forcément imputables au seul entraîneur. Si d’autres facteurs en sont la cause, ils risquent de continuer chez le nouveau responsable. Tous les chevaux ne peuvent être bons. Si l’entraîneur a les qualités que vous lui prêtiez au départ, il peut advenir que de changer de cheval soit une solution plus constructive que de changer d’écurie … Parlez-en avec votre entraîneur ! Mais en tout état de cause, c'est vous qui décidez.


Combien sont payés les entraîneurs ?

Les entraîneurs ne sont pas à proprement parler "payés". L’entraîneur facture un prix de pension mensuel. Ce prix doit tenir compte de tous les coûts qu’implique le cheval : le logement, l’eau, l’EDF, la paille, le foin, l’avoine, les compléments alimentaires, les soins, la pharmacie, le matériel de sellerie, le cavalier d’entraînement qui sortira et soignera votre cheval, les responsables qui l’inspecteront et le soigneront, le garçon de cour … Il faut savoir que dans une écurie, le poste "personnel" est le plus coûteux, il représente près de 70% des coûts.
Le maréchal ferrant, le vétérinaire, le dentiste, l’ostéopathe et certains transports sont à prévoir dans le prix de revient de votre cheval. Ils figureront en annexe sur la facture de votre entraîneur ou vous seront facturés à part.
Au risque de faire faillite ou de devoir diminuer la qualité de sa prestation, l’entraîneur doit prévoir le coût de ses charges personnelles, des impôts et des taxes de toutes sortes auxquelles il est soumis ; il doit aussi prévoir l’entretien de son véhicule dans son prix de revient.
France Galop débite 14 % sur les gains de votre cheval "pour l’entraîneur"… En fait 4 % vont au personnel de l’écurie et 10 % à l’entraîneur (selon les structures, il restera entre 5 et 6% net d’impôts). Il est clair que l’entraîneur a fortement intérêt à avoir de bons résultats !
Votre étude des différents tarifs proposés devra tenir compte de la part des coûts incompressibles. Si le prix affiché est trop bas, il y a forcément un poste qui est négligé. Toutefois lorsque l’entraîneur monte lui-même à cheval, que son entreprise est récente … son tarif est plus modeste, mais cela n’a qu’un temps, et c’est dans la durée que l’on juge à la fois les résultats et la viabilité d’une entreprise.


Quels sont les prix de pension généralement pratiqués par les entraîneurs ?

Ils peuvent varier du simple au double, selon la structure et la localisation. Cela peut commencer aux alentours de 30 €/jour dans une petite structure régionale et aller jusqu’à 77€ /jour dans les grandes écuries parisiennes. Ce prix par jour s’entend hors taxes. Le taux de TVA étant de 5.50%.
Enfin, il arrive que les prix ne soient pas tous les mêmes dans la même écurie. (selon les accords, le nombre de chevaux du propriétaire, etc.…)

 


Quelles sont les responsabilités de l'entraîneur par rapport au propriétaire ?

L’entraîneur est responsable de l’animal au sens large. Il doit tout faire pour préserver son intégrité physique et morale, pour développer ses capacités et son éventuel talent. Il doit mettre en valeur le cheval et le rentabiliser dans la mesure du possible. C’est à lui d’informer et de conseiller le propriétaire en lui donnant sur sentiment sur le niveau et l’avenir potentiel de l’animal en compétition. Il doit essayer de ne pas susciter de faux espoirs et de ne pas prolonger les expériences qui risquent d’être coûteuses et hypothétiques. Il n’est pas responsable de l’aptitude profonde du cheval ni de ses éventuelles limites (là, c’est dame nature qui intervient). L’entraîneur et le propriétaire doivent communiquer et définir ensemble les aspirations du client : certains propriétaires veulent sélectionner à la recherche des meilleurs, d’autres aiment à avoir un cheval régulier même dans les petites catégories. Il est important d’être sur la même longueur d’ondes pour éviter les déceptions et les malentendus.


Comment contacter tel entraîneur ? Où trouver leur liste ?

Vous pouvez vous procurer l’annuaire des entraîneurs ou l’adresse de l’un d’entre eux en contactant l’association des entraîneurs ou France Galop.
Vous pouvez aussi vous présenter à l’entraîneur de votre choix aux courses ; tout en sachant qu’il est souvent occupé et éventuellement soumis au stress. A vous de juger !
Vous pouvez aussi chercher ses coordonnées sur Minitel ou Internet.


Mon entraîneur a-t-il des obligations de résultats ?

Comment exiger d’un entraîneur qu’il obtienne un résultat avec votre cheval ? En cas de déception, vous pouriez envisager de faire un procès à l’étalon et à la jument qui lui ont donné vie.
Encore une fois c’est à vous d’instaurer un dialogue franc et clair avec l’entraîneur. Il faut se persuader qu’un bon entraîneur peut épanouir et révéler les qualités d’un cheval, qu’un mauvais peut les détériorer, mais personne ne peut « améliorer » ou créer une qualité qui n’est pas innée.


Mon entraîneur a-t-il des obligations de communication sur l'état de mes chevaux ?

Là encore, tout dépend de la personnalité des deux interlocuteurs et de leur aptitude à communiquer. C’est un protocole à instaurer au départ et à respecter. Mais, comme les chevaux, chaque entraîneur a sa personnalité. Il y a dans le rapport homme/cheval une grande part de sensations, d’intuitions qui ne pas toujours exprimables.
IL EST IMPORTANT DE SAVOIR QUE L’ON PEUT GAGNER DE L’ARGENT AVEC UN CHEVAL, MAIS QUE L’ON PEUT AUSSI EN PERDRE
AVOIR UN CHEVAL EST UN LUXE ET UN PLAISIR, PAS UN INVESTISSEMENT A RETOUR SÛR.
IL Y A DE GRANDES REUSSITES FINANCIERES, IL Y A DES FLOPS,
MAIS IL Y A SURTOUT DE TRES BELLES HISTOIRES D’AMOUR, DE PASSION. AVEC LES CHEVAUX.